/
/
/
Perte de poils chez le chat

Perte de poils chez le chat

Perte de poils physiologique

La chute physiologique (normale) des poils a lieu à l'automne (remplacement du poil des mois chauds par un pelage plus fourni) et surtout au printemps (perte du pelage dense de l'hiver pour un pelage moins important). Ce cycle est dirigé par la luminosité et par la température. Ainsi, certains chats d’intérieur ne vont pas avoir le même rythme de perte de poils car leur physiologie est faussée par la lumière de l'habitation et surtout par sa température.

Perte de poils pathologique

Dermatite allergique aux piqûres de puces chez le chat

Il existe de nombreuses causes qui entraînent une perte de poils. Chez le chat, la principale est la dermatite aux piqûres. Cette dermatose est une allergie, qui peut être provoquée par une seule puce et qui entraînera des démangeaisons très importantes. En se grattant, le chat va casser ses poils qui tomberont. Les zones les plus concernées sont la base de la queue et les cuisses. Il est parfois difficile de trouver les puces car parfois, tous ces désagréments ne proviennent que d'une seule puce ! Il est parfois plus simple de retrouver leurs excréments (petits points noirs). Il est donc capital de systématiquement traiter contre les puces, tout chat qui se démange. Attention, les pipettes sont très utiles en prévention des puces mais elles sont moins efficaces en traitement.

La teigne

La teigne est un champignon qui se nourrit de kératine, constituant principal du poil. Ce champignon va donc détruire les poils et entraîner l'apparition de zones dépilées, situées souvent sur la tête et les cuisses. Ces zones sans poils sont souvent rondes. Habituellement, le chat ne se gratte pas mais elle est contagieuse pour l'homme et les autres animaux.

La démodécie

La démodécie due à un acarien, le Démodex. Peu irritant, cet acarien provoque une dépilation au niveau de la tête (museau, yeux) et peut évoluer dans de rares cas en surinfection.

La gale

La gale, également provoquée par un acarien, sévit sur les oreilles (gale des oreilles) mais aussi sur les pattes et le corps et provoque de très fortes démangeaisons.

Maladies hormonales

Les hormones régulent la pousse du poil donc tout dérèglement peut entraîner une perte de poils pathologique. C'est le cas lors d'hyperthyroïdie ou de tumeur génitale par exemple.

Problèmes d'alimentation

Certaines carences (protéines, vitamine A, acides gras) peuvent entraîner des pertes de poils. Des allergies alimentaires peuvent également entraîner des dépilations, des formations de plaques rougeâtres et des démangeaisons.

Trouble du comportement

Le stress ou l'hypersensibilité peuvent donner naissance à un léchage excessif. Ce comportement amène la chute des poils par irritation, avec risque d'infection.

Evidemment, il existe d'autres causes, liées notamment à diverses allergies ou à des traitements médicaux possédant des effets secondaires. Vous avez un doute sur les causses de la perte de poils de votre chat ? Rendez-vous sur VetoCheck.

Dr Vet

Retrouvez nos services