Poids Male

3 à 6 kilos

Résumé du Burmese Américain

Le Burmese trouve son origine en Thaïlande et plusieurs races en découlent. Le Burmese Américain , le Burmese Anglais, mais aussi l'Asian, le Tiffany et le Burmilla.

Le Burmese Américain est plus typé que son homologue anglais,

il est plus rond et 4 couleurs de robe sont possible : noir (sable ou seal sepia) , bleue, champagne (ou chocolat) et platine (lilas)

Caractère

Le Burmese a bon caractère, c'est un chat joueur, gai, sociable et très attaché à ses maîtres. Un compagnon plutôt bavard mais qui a la voix douce. Sportif, il est aussi bon chasseur quand il a l'occasion de sortir. C'est par contre une race qui vit très bien en ville ou en appartement. Intelligent et curieux, il s'adapte bien aux différentes situations. Il s'entend bien avec ses congénères mais peut se montrer dominant.

Aspect physique

Le Burmese Américain est plus rond, plus trapu, plus musclé que son homologue anglais. C'est un chat à forte ossature, la tête est ronde, les hanches et les oreilles sont arrondies, sa queue est plus courte que celle du Burmese Anglais, le museau plus court également. Les yeux sont jaunes, ronds et d'expression vive. La robe doit être unicolore, les couleurs acceptées sont le noir (dit seal sepia ou sable), bleu, lilas, chocolat , le bout des pattes est plus fonçé, c'est ce qu'on appelle le « sépia ».

Histoire et origine

Le Burmese Américain fait partie de la grande famille des chats asiatiques. On différencie deux types de Burmese, le Burmese Américain et le Burmese Anglais. Le Burmese est une race ancienne originaire de Thaïlande, son histoire américaine commença cependant avec une petite chatte, qui fut importée aux États-Unis dans les années 30.

Le Siamois joua un rôle important dans le développement de la race, mais moins longtemps aux États-Unis qu'en Angleterre. Les Américains décidèrent d'avoir 4 variations de couleurs de robe : la couleur bleue, noire (sable ou seal sepia), champagne (chocolat) et platine (lilas).

Au cours du développement de la race dans les années 70, le Burmese devint plus typé, plus marqué. Par exemple, la tête, le front, les yeux devinrent plus arrondis, le corps plus musclé, plus robuste. Les différences devenant de plus en plus importantes, on préféra différencier les deux races selon leur pays de développement : Le Burmese Américain et le Burmese Anglais (également appelé Burmese Européen)