/
/
/
Le conseil vétérinaire en ligne

Le conseil vétérinaire en ligne

Conseil vétérinaire en ligne : une nouveauté en France

Le conseil vétérinaire en ligne permet aux propriétaires d’animaux de compagnie d’obtenir l’avis d’un vétérinaire concernant la santé de leur animal, par le biais d’un échange par messages ou par appel vidéo en direct. Très développée dans les pays tels que les États-Unis, le Royaume-Uni et la Suède, la télémédecine vétérinaire vient seulement d’être autorisée en France. En effet, depuis le 6 mai 2020 et pour une durée expérimentale de dix-huit mois, l’Ordre National des Vétérinaires a donné pour la première fois son autorisation à la pratique de la médecine vétérinaire à distance.

Différences entre téléconsultation et télérégulation

Cette nouvelle forme de pratique nécessite l’utilisation de plateformes de téléconseil vétérinaire, telles que Linkyvet, Vetsoria ou Illicovéto par exemple. Certaines plateformes sont quant à elles spécialisées dans la régulation médicale, comme VetoCheck. Cette dernière permet d’analyser la situation médicale d’un animal grâce à une série de questions pertinentes, et permet ainsi d’orienter le propriétaire sur la conduite à tenir.

De nombreux avantages

La pratique de la télémédecine vétérinaire possède de nombreux avantages. En effet, cette dernière permet d’assurer le suivi d’un animal tout en respectant les mesures de distanciation sociale. Les déplacements non nécessaires sont évités et l’accès à la médecine vétérinaire est facilité pour les propriétaires habitant dans des zones de désert médical. Cependant, plusieurs inconvénients peuvent également être relevés, comme la déshumanisation de la relation entre le vétérinaire et le propriétaire et le risque d’erreur médicale. Il est important de noter que cette forme de médecine vétérinaire complète la médecine vétérinaire traditionnelle mais ne pourra jamais la remplacer.

Un cadre strict

La télémédecine humaine, autorisée en France depuis septembre 2018, a vu son utilisation monter en flèche au mois d’avril 2020, avec environ un médecin libéral sur deux l’employant. L’utilisation de la télémédecine, humaine comme vétérinaire, implique toutefois le respect de certaines règles. En effet, il est indispensable que le patient, humain ou animal, ait été examiné en présentiel dans les douze derniers mois par le médecin ou vétérinaire téléconsultant. Les prix de la téléconsultation sont par la suite fixés par le consultant et varient de 20 à 60€ environ, aussi bien en médecine humaine que vétérinaire, selon la durée de l’appel et selon la spécialisation du professionnel de santé.

Docteur Guillaume Ragetly

Retrouvez nos services