/
/
/
Histoire du chat : l'orgue à chat

Histoire du chat : l'orgue à chat

Oh, cruel Moyen Âge où les chats étaient victimes de superstitions barbares.
Souffre-douleur, ils le furent même dans un XIXe siècle avancé, jouets de divertissements les plus
fous.

L’orgue à chat, au XVIe siècle.

Dans l’inventaire de ces persécutions, on relève l’une des plus prisées : l’orgue à chat, au XVIe siècle.
C’était une sorte d’instrument de torture entravant la tête de l’animal, dont on tirait la queue ou que
l’on maltraitait diversement pour le faire hurler de douleur. Et ses cris provoquaient les rires de l’assistance.
Au XVIIIe siècle, un « montreur de curiosités » installé à la célèbre foire Saint-Germain, à Paris,
présentait des concerts de chats, qu’il avait intitulés Miauliques !

Les pauvres créatures étaient installées sur une table avec, devant elles, une partition. Un singe,
faisant office de chef d’orchestre, dirigeait cette sinistre aubade de miaulements en musique.
Ce spectacle, qui provoquait l’hilarité niaise de la foule, n’était possible qu’après de longs mois
de dressage, à coups de bâton.

Le naturaliste Valmont de Bomare, ami de Buffon et des encyclopédistes, fut le témoin de ces attractions affligeantes ; il nous en a laissé le souvenir.


Extrait de "Chats Agenda 2014" 
Découvrez-en plus dès ce 19 septembre dans Chats Agenda 2014


Carline (Le Bon Chat)

Retrouvez nos services